1
30 Sep
2010

C’est le temps des oies au Cap Tourmente

À chaque automne ou presque, je m’offre une excursion au Cap Tourmente. Ce qui m’y attire? De jolis paysages, des sentiers de randonnée menant à de beaux panoramas sur le fleuve et la présence de milliers d’oiseaux migrateurs.

Sur un site magnifique où la forêt rencontre les champs, les marais et le fleuve, la réserve du Cap Tourmente s’étire aux pieds des premiers caps de Charlevoix.

envolée d'oies au Cap Tourmente

Juste avant le levé du soleil : envolée d’oies au Cap Tourmente.

L’automne, des centaines de milliers d’oies des neiges, des milliers de canards et des centaines de rapaces passent par cette réserve nationale de la faune. De plus, c’est l’un des endroits où on a recensé le plus d’espèces d’oiseaux au Québec.

De nombreux sentiers sillonnent la réserve. L’un d’eux grimpe jusqu’à un belvédère qui domine toute la côte. On y découvre l’archipel de l’Isle-aux-Grues, l’île d’Orléans et la ville de Québec.

oies au Cap Tourmente

Il n’y a pas que des oies au Cap Tourmente. Les paysages et la lumière du crépuscule sont magnifiques.

Pas trop d’intérêts pour les oiseaux? Les paysages d’automne du Cap Tourmente sont à couper le souffle, autant sur la plaine que dans les montagnes. Très tôt le matin ou en fin de journée, la lumière y est magnifique.

La réserve du Cap Tourmente est à un tel point populaire auprès des randonneurs et des observateurs d’oiseaux que lors du long weekend de l’Action de Grâce il faut faire la file pour y entrer et stationner. Armez-vous de patience si vous voulez visiter le Cap Tourmente durant ce long weekend

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Québec
influenza Réalisation :