2
28 Juil
2011

Les Jardins de Métis : premier arrêt d’un tour de la Gaspésie

Quelques kilomètres avant Métis-sur-Mer, sur la route 132, les Jardins de Métis présentent l’un des plus beaux aménagements paysagers du Québec de même qu’une élégante résidence du XIXe siècle.

Le fameux pavot de l'Himalaya

Le fameux pavot de l’Himalaya

Ce grand domaine riverain, qui fût d’abord le camp de pêche au saumon de Lord Mount Stephen, a été cédé à sa nièce, Elsie Reford, qui transforma le bâtiment original en luxueuse villa de 37 pièces.

Passionnée d’horticulture, madame Reford entreprit d’aménager les jardins qu’elle ne cessa d’embellir jusqu’à son départ en 1954.

Acheté par le gouvernement du Québec en 1961 après quelques années d’abandon, le domaine Reford est maintenant ouvert au public.

Situés à Grand-Métis au confluent de la rivière Mitis et du fleuve Saint-Laurent, les Jardins de Métis profitent d’un microclimat propice à la culture d’une flore inhabituelle pour une latitude aussi nordique.

Environ un millier d’espèces et de variétés florales s’épanouissent dans cet environnement naturel d’une beauté remarquable.

Encore aujourd’hui, on peut y admirer les espèces rares introduites par madame Reford, comme le saule de Bock, l’érable rouge du Japon et le fameux pavot bleu de l’Himalaya.

En suivant le sentier qui serpente à travers les jardins, le visiteur traverse tour à tour le Massif floral (plantes vivaces), les Rocailles (espèces des régions montagneuses, dont le saule de Bock), le Jardin des rhododendrons (c’est là où pousse le pavot bleu), l’Allée royale (des fleurs à profusion dans cet aménagement à l’anglaise), le Jardin des pommetiers, le Jardin des primevères et, finalement, le Sous-bois (plantes indigènes).

Massif floral aux jardins de Métis

Massif floral aux jardins de Métis

Bien sûr, le jardin a été agrandi depuis l’époque où Lady Reford veillait sur lui, mais l’esprit de cette grande dame est toujours présent.

Une boutique, une salle à manger, un casse-croûte et un petit musée ayant pour thème la vie à Métis sont regroupés dans l’ancienne villa Reford, au bout de l’Allée royale.

Derrière la villa, des concerts en plein air sont présentés à quelques reprises durant l’été. Quelques chaises de bois, disposées près d’un rempart de pierre, offrent au visiteur le loisir d’admirer le majestueux estuaire du fleuve St-Laurent.

Si vous faites le tour de la Gaspésie, les Jardins de Métis devraient être votre premier arrêt.

2 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Je suis passée chez-vous cette semaine.

    C’est magnifique,j’aimerais être plus près pour voir toute la différence des plantes tout au long de la saison.

    Petite question…en faisant le tour de la Gaspésie il y a des fleurs rose-mauve sur le bord des routes…

    Quel est le nom de cette fleur et comment se la procurer????

    Merci à l’avance.

    Cécile Vadnais

  2. 2.
  3. ns pouvons ns visitée avec un petit chien dans un carrosse ou cage

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Québec
influenza Réalisation :