0
23 Jan
2015

L’Escale du Nord, chez les Ch’tis de Mont-Tremblant!

J’avoue ne pas loger souvent dans des gites. La formule bed & breakfast ne me plait pas tellement. Les décors de papier peint fleuri, la salle de bain au bout du corridor… non merci.

J’ai de gros préjugés, je sais, mais je me soigne. Alors ce soir je vais dormir à l’Escale du Nord, un élégant gite dont on m’a dit qu’il me fera certainement changer d’opinion. 

Escale du Nord Mont-Tremblant

Le confortable salon de l’Escale du Nord.

Un peu à l’écart de la montée Kavanagh, on découvre cette grande maison.

C’est le gite l’Escale du Nord, tenu par un couple de Ch’tis, Denis et Véronique Roussel. Originaire de Lille, le couple et leurs deux enfants sont arrivés à Mont-Tremblant en 2005.

En 2007, ils construisaient cette belle maison de bois érigée selon la méthode poutres et poteaux.

Denis et Véronique on baroudé beaucoup avant de s’installer dans les Laurentides. D’ailleurs, chacune des cinq chambres de L’Escale du Nord porte le nom d’une ville où le couple a habité.

La mienne porte le nom de Grasse, ville du parfum. Elle est vaste, agréablement décoré et oui, j’ai ma propre salle de bain avec bain-douche.

Toute la maison est décorée avec gout. Un peu partout, des objets anciens relatant le rallye automobile, l’escrime, le ski et autres sports.

Pour le bonheur et le confort de leur hôtes, les Roussel ont aménagé une salle de jeu et installé un sauna et un Jacuzzi.

Escale du Nord

Lever de soleil derrière l’Escale du Nord.

Après une bonne nuit de sommeil, je me lève pour admirer le soleil qui apparait derrière la maison; une grosse boule orange qui luit à travers les branches.

Il fait -25°C. Malgré tout, j’enfile mon manteau pour faire quelques photos du lever de soleil et de ces visiteurs à quatre pattes qui s’approchent.

Escale du Nord

Derrière la maison, une mangeoire attire les cerfs de Virginie.

C’est qu’à l’orée de la forêt, une mangeoire attire les cerfs de Virginie. Nous pouvons en observer une demi douzaine.

Denis me mentionne que parfois des loups hante la forêt environnante.

Escale du Nord

Au menu du petit déjeuner.

C’est l’heure du petit déjeuner; la table est mise.

Pas de café percolateur ni de croissants secs dans un panier, comme j’ai vu dans certains beds & Breakfasts.

Au contraire, à l’Escale du Nord, Denis nous sert en entrée son melon à l’érable suivi d’un excellent croque-monsieur.

Pour terminer, un gateau au citron vraiment fantastique accompagné d’un allongé brûlant, comme je l’aime.

Quitter ce nid douillet ne sera pas facile. Même si j’ai vraiment le gout d’aller faire de la randonnée dans le parc du Mont-Tremblant, je serais bien resté ici à lire au coin du feu.

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Québec
influenza Réalisation :