0
10 Mai
2017

Deux nuits à l’Hôtel 71

L’hôtel 71… Nous y avons logé il y a un an ou deux dans sa magnifique suite penthouse. Un très beau souvenir!

Nous y revoilà pour un autre court séjour, cette fois dans une chambre de luxe.

J’ai toujours aimé les hôtels ! Ceux qui possèdent une âme, une personnalité, une histoire et qui ont été conçus en ayant à cœur le souci d’offrir une expérience unique de bien-être. 

Dès que je passe le pas de la porte, je scrute en détail les choix judicieux qui font d’un hôtel un endroit où il fait bon vivre. Je retrouve mon regard de voyageuse, celui qui s’émerveille devant les beautés d’une restauration architecturale réussie ou d’un design recherché.

J’adore quand un hôtel a une histoire à raconter. Mes sens sont tout à coup exacerbés. Je m’amuse à énumérer ce qui compose admirablement l’ambiance des lieux; les jeux d’éclairages tamisés, les bougies allumées, l’odeur fraîche et la musique qui enveloppe le tout, bref, tout ce qui le rend si invitant.

J’aime m’y sentir chez moi tout en découvrant un lieu nouveau chaleureux et douillet. Bien que je sois une invitée difficile, parce que je m’attends à beaucoup, j’apprécie chaque effort, chaque geste et toutes les petites attentions qui font de mon séjour un pur plaisir.

L’Accueil

Il est plus de 20 h quand nous arrivons finalement à l’Hôtel 71 après une journée de tournage et des heures de route. Nul besoin de vous dire que nous sommes exténués. Notre dernière scène de tournage nécessitait un gros feu de bois crépitant et j’avais passé près d’une vingtaine de minutes la tête au-dessus de la boucane à tenter de le ranimer. 

À notre arrivée, les effluves de bûcheron empestent toute la réception qui sentait pourtant si bon. Emmitouflés dans nos frocs de production, chaussés de nos grosses bottes Sorel, on ne devait pas faire très bonne impression dans ce beau hall au décor raffiné.

Bien que le réceptionniste soit pris au téléphone à terminer une réservation, il arbore un beau sourire complice pour s’excuser et nous faire patienter. Il appelle Oscar à la rescousse.

Voilà Oscar qui arrive lui aussi avec un beau sourire. Notre voiture est remplie d’équipement et de valises. Pas de souci, il nous aide à transporter le tout et ira stationner la voiture pour nous. Originaire de Puerto Vallarta, il parle espagnol et j’en profite pour pratiquer un peu ma conversation dans l’ascenseur. Il est vraiment sympathique.

Vous savez pourquoi je parle de l’accueil? Pour avoir vécu des situations où le réceptionniste ou le portier vous regardent d’un air condescendant parce que vous n’arrivez pas en voiture de luxe ou habillé en carte de mode. Je trouve ça inacceptable ! Heureusement, ça n’arrive que très peu au Québec. En tout cas, 10 sur 10 à l’hôtel 71 pour l’accueil !

Hotel 71

Un lit super confortable.

Une suite moderne et confortable

L’Hôtel 71 est sis dans les anciens bureaux du prestigieux édifice du siège social de la Banque Nationale. La décoration de notre suite est moderne et les plafonds sont très hauts.

Bien que les lignes soient très pures, les matériaux nobles,  le bois et les carpettes de fibres naturelles apportent une belle touche chaleureuse. Le salon et la chambre sont séparés de grandes portes de bois vitrées. Tout est sobre et de bon goût. La salle de bain de bonne dimension, comporte une douche parapluie, comme on les aime. 

Des petites douceurs

Sur la table, on découvre des petits chocolats, un assortiment de produits l’Occitane en cadeau et un petit mot personnalisé qui nous souhaite la bienvenue, j’adore ces petites attentions.

Une faim de loup

Vous vous souvenez qu’il est déjà plus de 20 h? Le tournage avait débuté à midi et on ne s’était rien mis sous la dent depuis. Heureusement, même le lundi la cuisine du resto Il Matto, situé au rez-de-chaussée de l’hôtel, est encore ouverte et ils offrent le room service. Yes !

Petit tartare de saumon pour moi, alors que Michel choisit le classique spaghetti sauce bolognaise avec salade César qui nous sont servis dans le confort de notre suite.

Ça c’est du gros luxe, vous ne pouvez pas vous imaginer combien nous l’avons apprécié, emmitouflés dans nos robes de chambre.

Hôtel 71

Le bar à vin, à la réception de l’hôtel 71.

Un bar à vin au verre!

J’aime l’idée du bar à vin au verre dans le lounge à l’accueil. On nous remet une carte électronique que l’on insère dans un guichet qui distribue le vin de notre choix, selon la quantité choisie et on repart dans notre chambre sans avoir à acheter une bouteille complète. Ce sont des vins d’importation privée.

La nuit

Le lit est d’un confort extrême, je m’endors épuisée dans mon nuage de douceur et comme il m’arrive toutes les nuits, je me réveille un peu déboussolée.

Je me glisse dans mon peignoir et dépose le pied par terre. Surprise, une lumière s’allume automatiquement pour accompagner mes pas. La salle de bain est aussi munie d’une petite veilleuse. En voilà une bonne idée !

Et quelle vue !

L’Hôtel 71 comporte une 60aine de chambres réparties sur 7 étages. Le bâtiment est d’une hauteur impressionnante et son positionnement lui offre une vue spectaculaire.

De notre suite on peut admirer à la fois le fleuve, le départ du traversier, le passage des transatlantiques, les toits du Vieux-Québec sans oublier le magnifique Château Frontenac tout illuminé.   

Tout près des galeries d’art

L’hôtel est situé à deux pas de nombreuses galeries d’art, et depuis deux ans, la direction a décidé d’offrir une vitrine aux artistes de Vincent et moi, un programme d’intégration socioprofessionnelle qui a été mis sur pied en collaboration avec l’institut universitaire en santé mentale.

Différents espaces de l’hôtel sont consacrés à l’exposition des œuvres d’artistes qui font partie du programme. Vous connaissez mon amour de l’art, en plus des sculptures extraordinaires, j’y ai découvert de très belles œuvres. 

Il Matto

Après une bonne nuit de repos, avoir flâné dans les galeries et marché dans le Vieux-Québec, cette fois nous sommes beaucoup plus disposés à tenter l’expérience gastronomique du Il Matto.

Nul besoin de prendre son manteau ou d’apporter un sac à main, le Il Matto est accessible de l’intérieur. Le restaurant est toujours plein, l’ambiance est agréable et animée.

J’aime ses luminaires démesurés, son bar rouge lumineux, ses grandes photos noir et blanc, surtout celle des mamas italiennes, sa cave à vin vitrée qui monte jusqu’au plafond.

Bel accueil et service très attentif. Après s’être partagé une aubergine parmesan et la fondue parmesan maison, Michel choisi le veau masala et moi les agnolettis. Très bons.

Vous aimez la cuisine italienne classique et réconfortante, c’est tout à fait l’endroit qu’il vous faut dans le Vieux-Québec !  

Bon à savoir :

  • Le coût des chambres débute autour de 300 $. 
  • Les petits déjeuners bien copieux sont inclus. Au menu : omelettes, œufs bénédictines, gaufres, etc.
  • Une salle de massage est située près du gym au 5e étage. On peut aussi se faire masser à sa chambre.
  • L’Hôtel 71 est ouvert sur l’hôtel St-Pierre et on peut passer d’un hôtel à l’autre.
  • Deux concierges clés d’or sont à la disposition des clients pour réserver une table dans un restaurant, même quand il affiche complet, ou pour dénicher les meilleurs endroits où faire des activités.
  • N’oubliez pas votre carte Aéroplan, vous amasserez des points !
  • L’hôtel participe à la Nuit des galeries en septembre. À ne pas manquer !

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Québec
influenza Réalisation :