0
20 Juin
2017

Balade en kayak dans la réserve nationale de faune du lac St-François

Je parie que vous ne connaissez pas la réserve nationale de faune du lac St-François, un magnifique site naturel de l’extrême sud du Québec.

Mes amis photographes et moi allions y photographier des canards, des hérons, des poules d’eau et autres oiseaux aquatiques au début des années 1980. Nouvellement protégé à l’époque, l’endroit n’était pas encore aménagé pour y recevoir des visiteurs.

Aujourd’hui aménagé d’un poste d’accueil et de sentiers, mais toujours méconnu, le site abrite l’une des plus importantes biodiversités au Québec comptant 650 espèces végétales et 298 espèces animales.

réserve nationale de faune du lac St-François

Magnifique balbuzard à la réserve nationale de faune du lac St-François

Je n’ai pas mis les pieds dans ce coin là depuis un bon 25 ans. Mon ami Claude, avec qui j’explorais la région il y a tant d’années, y est retourné souvent. « Il faut que tu reviennes avec moi faire de la photo là-bas, me dit-il. Tu vas voir, ça a changé pour le mieux, tu ne seras pas déçu ».

Alors bon, on y va ! Départ à 5 heures du matin !

À partir de Montréal, il faut une heure trente de route pour se rendre à la pointe Fraser, là où se trouve le poste d’accueil de la réserve nationale de faune du Lac-Saint-François.

La réserve nationale de faune du lac St-François

Imposante tortue serpentine dans la réserve nationale de faune du lac St-François.

Juste avant d’arriver, nous repérons une grosse tortue serpentine qui traverse lentement mais sûrement la route 132. Elle va sans doute pondre, c’est la saison. 

Elle n’est pas si grosse, sa carapace fait «seulement» 30 cm de long, alors que les plus gros spécimens atteignent 50 cm.

Quelques mètres plus loin, ce sont deux cerfs de Virginie qui traversent la route juste devant nous

Il est 7 h 30 lorsque nous arrivons au poste d’accueil. À cette heure il n’est pas encore ouvert; nous paierons donc les droits d’entrée à notre retour.

La réserve nationale de faune du lac St-François

Un mignon petit lapin nous accueille sur le sentier à la pointe Fraser.

Les kayaks déposés sur leur chariots, nous empruntons le sentier vers le quai de mise à l’eau. Un lapin croise notre route, des parulines jaunes nous saluent au passage.

Au bout du sentier : un très long quai où nous pouvons facilement mettre nos embarcations à l’eau. De cette baie tranquille, nous rejoignons la rivière Fraser.

Le long des méandres de la rivière, nous découvrons une tortue peinte ici, un grand héron par là, quelques bernaches et canards, des iris jaunes et versicolores, des bruants des marais et des ouaouarons. On entend le chant des poules d’eau, des grèbes et des plongeons.

La réserve nationale de faune du lac St-François

Mon ami le photographe animalier Claude Gervais sur les eaux calmes du lac St-François.

Là où la rivière Fraser se jette dans le lac St-François, les eaux sont très calmes. Parfait pour moi, débutant en kayak.

L’eau est claire aussi; on voit le fond à moins d’un mètre sous la surface.

Quelques guiffettes noires passent au dessus de nous, puis un balbuzard, l’un de mes oiseaux favoris. Un second balbuzard se joint à lui.

Ils sont agités, chassant les autres oiseaux piscivores tels que les cormorans et les grands hérons, qu’ils voient sans doute comme des concurrents.

Une autre raison de cette agitation : la présence d’un nid.

La réserve nationale de faune du lac St-François

Le balbuzard regagne son nid sur le lac St-François

Le couple de balbuzard tourne autour et se pose sur cet immense amas de branches.

Ne possédant pas la meilleure technique en kayak, je suis un peu nerveux de sortir mon appareil photo avec son zoom 150-600 mm. Pas le choix, si je veux obtenir de belles images, il faut sortir l’artillerie lourde.

Rester stable et bien viser un oiseau avec un objectif de 600 mm à bord d’un kayak, ce n’est vraiment pas facile. Je prends quelques dizaines de photos, espérant en avoir quelques unes de bonnes.

réserve nationale de faune du lac St-François

Le balbuzard a toujours figuré parmi mes oiseaux favoris.

Claude, un kayakiste très expérimenté, est beaucoup plus à l’aise. J’entends son Nikon prendre des rafales d’images alors que de mon côté, j’ai peine à garder l’oiseau bien cadré.

Une idée : échouer mon kayak dans les réseaux. Voilà, ça fonctionne ! Me voilà enfin stable.

Quelques centaines de photos plus tard, je suis très satisfait des résultats. Mais surtout, très heureux d’avoir passé une super belle journée sur l’eau, entouré d’une nature exceptionnelle, avec un vieux chum. C’est ce que j’appelle une beau samedi !

 

La réserve nationale de faune du Lac-Saint-François ; quelques renseignements :

  • La réserve est située à 50 km au sud-ouest de Salaberry-de-Valleyfield.
  • Superficie : 15,21 km2
  • 10 km de sentiers aménagés.
  • Gestionnaire : Service canadien de la faune , Environnement et Changement climatique Canada
  • Responsable de l’accueil, de l’entretien et de la surveillance de la réserve : Association des membres et amis pour la protection de la réserve nationale de faune du Lac-Saint-François
  • Devenir membre des Amis de la réserve nationale de faune du Lac-Saint-François coute 10 $ par année.
  • Activités : randonnée pédestre, kayak de mer, rabaska, parcours pour observation des oiseaux.
  • L’accueil se trouve au 7600, chemin de la Pointe-Fraser, Dundee.
  • Téléphone : (450) 264-5908

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Québec
influenza Réalisation :